Nom du poste




Un (01) Coordonnateur - Fonds Spécial Climdev-Afrique (CDSF) (BAC+5) (Côte d'Ivoire)

Taches à exercer




Une structure recrute:: Un (01) Coordonnateur - Fonds Spécial Climdev-Afrique (CDSF) (BAC+5) (Côte d'Ivoire).

Mission: Sous la supervision et la direction générales du Directeur du Département du changement climatique et de la croissance verte, le Coordonnateur du Fonds spécial ClimDev-Afrique assumera les tâches suivantes :

Gérer une équipe de projet de manière à atteindre les objectifs du CDSF.
Coordonner l’évaluation technique et fiduciaire des propositions soumises au CDSF en collaboration avec les autres départements concernés de la Banque.
Coordonner le traitement des projets CDSF dans le cadre du Comité de pilotage de ClimDev (CDSC) et en collaboration avec les autres départements concernés de la Banque.
Suivre la mise en œuvre des projets du portefeuille et veiller à ce que des rapports d’achèvement des projets soient établis pour chaque activité financée par le Fonds.
Piloter l’exécution globale du portefeuille du CDSF par rapport aux objectifs de décaissement et autres objectifs énoncés dans son cadre de gestion des résultats.


Piloter les relations du CDSF avec les donateurs du Fonds et le CDSC, en collaboration avec les autres départements concernés de la Banque, et faire rapport à ce sujet.
Préparer le programme de travail et le budget annuels du CDSF ; produire des rapports annuels et autres communications pertinentes sur les activités du CDSF.
Assurer la coordination avec les institutions et les parties prenantes externes, notamment la délégation de l’UE, le Fonds nordique pour le développement et l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (SIDA).
Organiser des ateliers et des événements de sensibilisation pour mieux faire connaître et promouvoir les objectifs du CDSF.
Participer aux rencontres internationales pertinentes consacrées au changement climatique et aux risques de catastrophe afin de mettre en évidence le travail du CDSF.
Piloter les efforts déployés par la Banque pour mobiliser des fonds supplémentaires pour le CDSF en collaboration avec d’autres départements concernés de la Banque en assurant la liaison avec les donateurs et autres mécanismes de financement.


Élaborer et mettre en œuvre une stratégie de communication solide pour le CDSF.
Élaborer et examiner le manuel des opérations, le cadre de gestion des résultats et les autres cadres pertinents pour assurer le bon fonctionnement et l’efficacité du Fonds.
Gérer et comptabiliser le décaissement des ressources administratives.
Entretenir des relations avec les gouvernements nationaux, les communautés économiques régionales, la société civile et les acteurs du secteur privé ainsi qu’avec les partenaires extérieurs (Banque mondiale, Organisation météorologique mondiale, Fonds vert pour le climat), et assurer la coordination avec les projets/programmes pertinents financés par les partenaires de développement régionaux.


Piloter les initiatives de la Banque visant à fournir des conseils sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation, le financement destiné à la réduction des risques de catastrophe et la résilience aux catastrophes, notamment en ce qui concerne l’analyse des mesures de prévention des catastrophes et de riposte, les besoins financiers pour l’adaptation et les mécanismes permettant aux institutions et gouvernements africains d’accéder plus facilement au financement climatique.
Fournir aux régions une expertise approfondie en matière de financement climatique et dans le domaine de la gestion des risques de catastrophes dans le cadre de la demande de financement pour les projets liés au climat et aux risques de catastrophes naturelles.
Maintenir une réserve saine de projets admissibles au financement du CDSF.




Conditions à remplir




Profil recherché: Être titulaire d’un Master ou d’un diplôme équivalent en sciences de l’environnement, en climatologie, en météorologie, en gestion des ressources naturelles, en économie de l’environnement ou dans d’autres domaines connexes. Le fait de posséder un doctorat (PhD) dans l’une ou l’autre de ces disciplines serait un avantage supplémentaire.
Justifier d’un minimum de huit (8) années d’expérience dans la conception et la mise en œuvre de programmes et de projets portant notamment sur les services d’information sur le climat, l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.

Posséder au moins cinq (5) années d’expérience à des postes de direction.
Avoir une expérience avérée dans le domaine du financement de la lutte contre le changement climatique et de la gestion de fonds fiduciaires.
Avoir une connaissance approfondie des procédures des agences multilatérales de développement et des organisations régionales chargées de la lutte contre le changement climatique en Afrique.
Posséder une expérience dans l’élaboration et l’utilisation de modèles relatifs au changement climatique et dans leur intégration dans les politiques nationales de développement.
Avoir une bonne connaissance de la situation des services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) et des centres climatiques régionaux (CCR) en Afrique ainsi que des initiatives continentales et mondiales en matière d’information climatique.

Avoir eu à travailler avec des instances ministérielles africaines (Conférence ministérielle africaine sur la météorologie (AMCOMET), Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW), Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (AMCEN), etc.), des donateurs et autres organismes qui œuvrent pour le développement.
Posséder une solide expérience en matière de passation des marchés, de comptabilité et d’information financière, de préparation de rapports sur la croissance verte et inclusive et la gestion de portefeuille.
Avoir des compétences analytiques éprouvées et être capable de présenter, d’une manière diligente et efficace, des opinions sur des questions complexes d’adaptation au changement climatique/d’atténuation de ses effets et de réduction des risques de catastrophe.

Jouir d’excellentes compétences techniques en matière de changement climatique et d’une connaissance approfondie des différentes conventions sur le changement climatique et des cadres de gestion des risques de catastrophe.
Avoir une bonne connaissance des travaux menés par les centres Hydromet en Afrique axés sur la fourniture de services climatiques et météorologiques pour le développement.
Avoir des antécédents avérés en matière de mobilisation de ressources pour les services climatologiques et les initiatives d’information sur le climat.

Posséder d’excellentes compétences en matière d’analyse et d’interprétation des données. Être capable de rédiger de façon claire et concise et posséder de solides compétences quantitatives (gestion, analyse et interprétation des données).
La maîtrise de l’outil informatique et de l’utilisation des logiciels de la Suite Microsoft Office (MS Word, MS PowerPoint, MS Excel), GIS et SPSS est un atout.


Lieu de travail




Côte d'Ivoire


Pièces à fournir




Dossier de candidature: CV

Vous avez la possibilité d'envoyer votre dossier par courrier électronique
Conseils de Auredo




Si vous désirez mieux présenter votre CV, vous pouvez télécharger nos modèles de CV. Cliquez ici.

Si vous désirez que le Coach Expert en Emploi vous conseil, Cliquez ici.

Téléchargez le livre "Pour vite trouver un Emploi", Cliquez ici.

Date limite




31-5-2019


Lieu de dépôt de dossier










Note: Auredo n'est ni l'intérimaire du recruteur, ni le recruteur en lui même. Veuillez donc ne pas adresser votre lettre de motivation, demande ou toutes autres pièces à Auredo.

NOUS DECONSEILLONS FORTEMENT AUX DEMANDEURS D’EMPLOI DE DONNER DES FRAIS D'ETUDES DE DOSSIERS, DES COTISATIONS OU DE SOUSCRIPTIONS DE QUELQUES NATURES QUE SE SOIENT AUX RECRUTEURS.



Le reste des Offres